Logo Nicolas Gilles Luthier Montpellier France
 
 
Nicolas GILLES
Luthier à Villeneuvette
FR | ENG
 
Exposition Nicolas Gilles Luthier Montpellier France


Nicolas Gilles participe à de nombreuses rencontres et expositions :

• Fabrication d’une copie du violon « Ole Bull » de Guarneri De Gesu en 2010 au musée de Bergen, Norvège.
• Musicora (Paris - France)
• Mundo Musica (Crémone - Italie)
• Kronberg Cello Festival (Kronberg - Allemagne).
• Klanggelstalten (Berlin- Allemagne)
• Rencontre de lutherie à Oberlin, USA
• Donne des cours de lutherie à Izmir ( Turquie) en 2015 et 2016
• Membre du jury du concours de lutherie d’alto(« Viola’s ») à Paris, 2016

Il s’implique dans plusieurs associations :

• Membre de l’ALADFI (Association de Luthiers et Archetiers pour le Développement de la Facture Instrumentale)
• Membre de la VSA (association de luthiers aux Etats Unis).

Nicolas participe à l'organisation de l’exposition « Stradivarius - Montpellier 2008 » regroupant 15 instruments du grand Maître luthier du 18ème siècle et a aussi collaboré à l’organisation, en 2011, de la « Fête des Luthiers » à Montpellier.

Il publie en septembre 2011 chez « Darling publications » à Cologne en Allemagne, un livre intitulé « 4 quatuors » illustrant les 16 instruments primés entre 2004 et 2010 au concours international de lutherie de la VSA. Dans ce bel écrin de 33cm par 35 cm et de 60 pages à la couverture changeante de couleur au grés de la lumière nous découvrons son travail et son parcours en Français et en Anglais.

«La lutherie est une discipline très spécialisée. Elle peut aussi amener le luthier vers différents domaines reliés les uns aux autres tels que l’histoire, la musique, la botanique, l’architecture, la chimie.

Pendant la fabrication le luthier fait confiance certes à son expérience et ses connaissances mais aussi à ses propres sens, son intuition afin de créer l’instrument qui permettra au musicien de s’exprimer librement avec une palette sonore la plus large possible. Je m’inspire principalement des luthiers Italiens qui ont développé et perfectionné le violon du XVIème au XVIIIème siècle.

Je suis heureux que la qualité de mes instruments soit reconnue par de nombreux prix dans divers concours de lutherie, mais surtout qu’ils puissent s’exprimer dans les mains de talentueux musiciens Européens et Américains tels que Vadim Tchijik, David Harding, Jose Mor, le Shanghai Quartet… »